• Mélisse passe quelques jours en Alsace. Sa première journée fut remplie d'émotions, voire de frayeur! A Kintzheim, elle est passée sous la tour des sorcières, en espérant ne pas en croiser une...

    Kintzheim

    Puis elle a visité la Volerie des Aigles. Jamais elle ne s'est imaginée les croiser d'aussi près! Elle s'est faite très discrète pour ne pas se faire remarquer de tous ces rapaces. 

    gd ducLe grand Duc européen

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le vautour à capuchon

    Mélisse en vacances

    Mélisse en vacances

     

     

    Le serpentaire, qui tue les serpents dans le désert en les piétinant rapidement, ce qu'il lui donne l'air de danser

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le vautour percnoptère, lui, fait partie des 10 espèces d'animaux seulement, capables d'utiliser des outils. Pour se nourrir des oeufs d'autruche qu'il trouve, il projette dessus un caillou jusqu'à les briser.

    vautour percnoptere

    Il a l'air plutôt sympathique, non?

    Mélisse en vacances

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il n'en va pas de même du pygargue de Steller, le plus grand aigle au monde (jusqu'à 9kg et 270cm d'envergure)... et le regard qui tue!

    pygargue

    Et celui-là, vautour à tête blanche; " OUPS, il me r'garde... j'en tremble"

    Mélisse en vacances

    "Il a l'air d'un vieillard aigri" , pense Mélisse

    vautour


    Sa préférée est sans conteste la chouette lapone. C
    es fascinants oiseaux et bcp d'autres races nous ont offert un magnifique spectacle en vol libre. Une découverte qui donne envie de s'essayer à la fauconnerie... ce que j'ai eu le bonheur de vivre l'espace d'un instant:

    chouette lapone

     

    Mélisse en vacances

    Mélisse quant à elle, espère des activités plus paisibles demain. 

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Si le village d'Aristide et Mélisse se nomme Chèvre-Roche, c'est parce qu'il se situe sur le flanc d'un vaste plateau calcaire où l'herbe est pauvre et les épines abondantes. C'est là-haut qu'Eglantine a choisi de vivre. Depuis plusieurs années, elle s'est installée seule pour vivre ses rêves, loin de sa ville natale et contre l'avis de ses parents Mr et Mme Greffier, qui toute leur vie, ont grignoté des papiers poussiéreux dans les tiroirs de bureaux tristes.

    Elle vit de son élevage de chèvres et de ses créations artisanales. Elle aime le soleil et le grand air.

    PaqueretteTous les soirs elle s'accroche à l'encolure de Pâquerette pour faire le tour de son troupeau. Attention il faut rester vigilante aux humeurs de Jumbo, le bouc! 

     L'élevage d'Eglantine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite elle surveille le repas de Marguerite, la jeune maman, amaigrie par un allaitement épuisant. Il faut qu'elle reprenne des forces. 

    Rosalie

     

     

    Une caresse à Pepita, elle a le poil tout doux...

    Rosalie

     

    RosalieAprès avoir distribué les rations de chacun, Eglantine s'assied au pied d'un arbre et observe ses jeunes cabris. C'est toujours un moment merveilleux, un cadeau de Mère Nature!

    Pin It

    4 commentaires
  • Ces derniers jours sont gris, pluvieux et froids. Aristide est parti en vacances en Espagne avec sa Tatie Arlette. Aussi Mélisse a le vague à l'âme... Mais elle a trouvé de quoi s'occuper: elle vient de terminer une jolie couverture en patchwork pour dormir bien au chaud cet hiver. Ainsi que quelques coussins pour son canapé. 

    Quand les travaux extérieurs seront tous accomplis, elle repeindra les meubles qu'elle s'est achetés cet été sur les brocantes.

    Pin It

    4 commentaires
  • Vendanges à Chèvre-RocheBien que les matins soient déjà très rafraîchis, le soleil donne des forces pour travailler l'après-midi. Aristide et Mélisse vendangent les vignes. Le raisin est gorgé de chaleur, le long du vieux mur du Manoir. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vendanges à Chèvre-Roche

    Après la cueillette, ils le pressent à l'ancienne. Pattes nues, ils foulent les grains sucrés pour extraire le maximum de jus. Espérons que cette année 2015 sera un bon millésime!

    Pin It

    5 commentaires
  • Lors d'une récente journée ensoleillée, Mélisse est allée se promener dans les Hautes-Vosges, respirer l'air des montagnes. Elle se sentait un peu nostalgique depuis longtemps qu'elle n'y était pas allée...

    Balade sur les HautsA la grande cascade de Tendon, Mélisse a grimpé un peu sur les rochers mais avait tellement peur de glisser les pierres humides qu'elle n'a pas voulu suivre Jazz et Electron.

    Balade sur les Hauts

     

     

           

    Ils se sont tous régalé d'un bon pique-nique.

    Puis ils sont montés au dessus du Honneck pour admirer la ligne bleue des Vosges. Le temps était dégagé et donc la vue était très belle, pas vraiment jusqu'aux Alpes comme parfois, mais on pouvait voir le Grand Ballon, la plaine d'Alsace jusqu'à la Forêt Noire et un large paysage sur la chaîne des Vosges, au son des clarines. Car les vaches étaient encore en estive, mais plus pour très longtemps. Il faisait déjà frais là-haut, avec du grand vent. Mélisse a dû protéger ses oreilles de son capuchon de laine.

    Balade sur les Hauts

    Au retour vers la maison, elle a fait une pause au bord du lac de Gérardmer. La température y était beaucoup plus douce et Mélisse s'est assise sur les rochers pour regarder passer les petits bateaux et les pédalos.

    Balade sur les Hauts

    Une bien belle promenade qui ressource !

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Il était grand temps de ramasser encore quelques mirabelles pour faire des confitures, car elles sont presque trop mûres. Il a fallu faire attention aux guêpes qui se régalaient déjà des fruits tombés à terre.

    Une aide bienvenueVoyant mon planning chargé et ma récolte, Mélisse a eu la gentillesse de m'aider à les dénoyauter. Des belles mirabelles lorraines, aux joues rouges, pas des mirabelles vertes comme on trouve à Rungis...

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite, tandis que j'ébouillantais les verrines, je lui ai confié la grande cuillère en bois pour tourner la confiture pendant la cuisson. Mélisse aime les reflets de la grande bassine de cuivre. Inutile de vous dire que nous nous sommes battues pour lécher le plus possible les parois de la bassine!!!

    Une aide bienvenue

     

    Une belle cuisson! Il nous reste à imprimer des jolies étiquettes... 

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique