• L'Irlande version mauvais tempsAprès une bonne douche à l'auberge de jeunesse, Eglantine et son fils sont prêts pour découvrir les Falaises de Moher ... et reprendre une autre douche bien fraîche et venteuse!

     

        L'Irlande version mauvais temps

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ils ont dû rester prudemment en retrait des précipices car les rafales très fortes étaient déséquilibrantes, même pour les Zhumains. Ils auraient pu admirer  un point de vue sur 20km de falaises hautes jusqu'à 200m; mais la météo leur a fait ressentir une ambiance toute particulière de l'Irlande en fin d'hiver... ça fait partie du charme de cette île! 

    L'Irlande version mauvais temps

    La journée s'est quelque peu dégagée au cours de leur périple, entre éclaircies et averses, au gré des chemins suivant leurs envies, ils ont marché le long du Lac Corrib près de Galway, avec des ruines à chaque détour, qui donnent envie d'imaginer une histoire...

    L'Irlande version mauvais temps

     

    visité l'abbaye de Ross Errily bercé par le chant du vent dans les pierres...    frissonnant ...

    L'Irlande version mauvais temps

    Les abbayes détruites et brûlées lors des guerres de religion il y a plusieurs siècles, érigent leurs solides murs, résistant aux vents. Malgré le manque de soutien d'un petit pays qui ne peut entretenir ses nombreuses ruines, les abbayes, même isolées en rase campagne, restent propres et respectées car après avoir abrité les sépultures des moines, elles continuent d'abriter aujourd'hui les tombes des habitants des villages environnants et restent donc indemnes des friches.

     

    Découvrant de la laine de moutons mohairs, Nestor s'est faufilé entre clôtures et ronces pour en rapporter à sa maman !

    L'Irlande version mauvais temps

    Rappelons nous qu'elle adore le travail de la laine... Elle a pris bcp d'idées dans les boutiques artisanales. 

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Carnet de voyage - le départC'était mercredi 15, direction Irlande: Eglantine et Nestor observent la ruche active qu'est le tarmac d'un aéroport.  Quand sonne le moment d'attacher ses ceintures, le jeune Nestor serre très fort son doudou, c'est son premier décollage...   Apeuré malgré son enthousiasme. 

    Carnet de voyage - le départ

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lendemain, ils ont visité le folk-parc de Bunratty, ce qu'on appelle chez nous un éco-musée. On y découvre des maisons de tous les recoins du pays, déplacées et remontées pierre par pierre, reconstituant la vie rurale d'autrefois. Maison côtière de pêcheur au toit de chaume encordé pour résister aux grands vents

    Carnet de voyage - le départ

    Ferme d'un comté du sud, assez propice à la culture, avec sa clôture de pierres plates dressées.

    Carnet de voyage - le départ

    La plus rudimentaire maisonnette d'un habitant pauvre: une seule pièce avec la cheminée, l'alcôve,  un buffet, une table et l'étable en même temps ! dans 25m2. 

    Carnet de voyage - le départ

    Carnet de voyage - le départ

     

     

    Nestor et Eglantine ont découvert le feu de tourbe et son parfum si particulier. 

     

    Eglantine a particulièrement aimé les petits rideaux en liberty dans toutes les cottages. 

    Carnet de voyage - le départ

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Demain ils vous racontent la Saint Patrick ! Mémorable ! 

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Eglantine potasse pour préparer son prochain voyage:  carte routière, guide des Souris Routardes, Terrier-advisor ...  Direction l'Irlande la semaine prochaine.

    Bientôt le départ !

     

    Elle est très excitée ! Quoi de plus fantastique pour une fan de musique celtique que d'aller fêter la Saint Patrick à Galway ? 

    Bientôt le départ !

    Pin It

    8 commentaires
  • Comme chaque hiver, les Souris font des travaux. Eh oui, dans une maison d'hôtes, il y a toujours à faire... Depuis une semaine, c'est décollage, enduit, tapisserie, peinture, lambris etc ... pour refaire une jolie déco dans le séjour du gîte.  

    En travaux

    Aristide a dû chausser ses lunettes pour bien mesurer, couper des angles. Ouh c'est parfois compliqué !

    Y'a pu ka faire le ménage demain et replacer les meubles. Ensuite ce sera chantier "couture" : rideaux, coussins...

    Pin It

    8 commentaires
  • Corvée de sciageLes réserves de bois diminuent vite avec ces grands froids... Aristide s'est emmitouflé, il a pris son courage à 2 mains; et sa scie aussi à 2 mains! Pour couper quelques bonnes bûches à mettre dans poêle et maintenir une maison bien chaleureuse et accueillante. Chez nous on dit que le bois réchauffe 3 fois: quand on le coupe, quand on le rentre et quand on le brûle! 

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Vous vous souvenez? M et Mme Bellefeuille sont partis en lune de miel, il y a quelques semaines.

    Lune de miel - le récitLes voilà donc qui traversent la Bourgogne pour rejoindre le Morvan.  

    Leur première halte fut pour visiter les Forges de Buffon près de Montbard. 

        Lune de miel - le récit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Comte de Buffon a dû être un homme passionnant tellement il avait de centres d'intérêts. Outre le fait d'être naturaliste et d'avoir dessiné des planches bien connues sur les oiseaux, etc... il a étudié les minerais et a crée sur ses terres une industrie qui pour la première fois a rassemblé sur un seul lieu:haut-fourneau, affinage et laminage. Tout ça à la force de l'eau. 

    Lune de miel - le récit

    Lune de miel - le récit

     

    Le haut-fourneau était aménagé de telle façon que les nobles invités puissent regarder le spectacle de la coulée de fonte depuis les balcons

      Lune de miel - le récit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lune de miel - le récit

     

    Puis ils se sont promenés dans des charmants villages de la vallée du Serein. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    et le jour suivant, ils ont continué leur voyage dans le temps: une chambre d'hôtes au Château de Ménessaire près du Lac des Settons. Ils n'ont pas été déçus de leur rencontre avec le propriétaire:  un homme âgé qui a voué sa vie à rénover ce château et qui y fait encore de nombreux projets avec une folle énergie. (Là c'est pas lui, c'est Mr Chéri!)

    Lune de miel - le récit

    La chambre Renaissance a fait rêver Mélisse, baldaquin et plafonds peints... une immense cheminée...

    Lune de miel - le récit

     

    Croyez-vous que les amoureux se soient conté fleurettes?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que nenni ! ils ont exploré les recoins du château, à la recherche d'un mystère, d'un tunnel, d'un portrait de leur ancêtre... ou du soupirail de Jacquouille et du cousin Hub de Montmirââille ! Mélisse était bien excitée, mais  Aristide avait parfois le vertige !  

    Lune de miel - le récit

    Quant à nous, nous avions réussi à nous glisser discrètement dans leurs bagages pour fêter nos 10 ans de mariage. Et nous en avons bien profité aussi !

     

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique